Responsable programme « Appui au secteur privé de l’assainissement rural »

By 8 octobre 2019Emploi

Poste basé en HAÏTI (ville de Hinche, Département du Centre)

CONTEXTE

Inter Aide mène des programmes pour l’amélioration de l’assainissement et de l’accès à l’eau en Haïti depuis 2007, dans la Chaîne des Montagnes Noires (Centre et Artibonite). En effet, ce sont des zones rurales particulièrement enclavées, qui manquent cruellement d’infrastructures et où la plupart des services sont absents, qu’ils soient privés ou publics. Les populations ont des revenus très faibles et sont particulièrement vulnérables.

Inter Aide intervient également auprès de ces communautés rurales dans les domaines de l’éducation et de l’agriculture.

L’absence d’équipements sanitaires et la nécessité pour les populations d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène (abandon de la défécation à l’air libre, lavage des mains, consommation d’eau potable…) a conduit Inter Aide, entre autres activités, à inciter les familles à s’équiper en latrines durables et à faire la promotion de la dalle bombée. Cette dalle permet d’équiper les latrines d’une plateforme en béton, durable et qui peut être déplacée dès que la fosse est pleine. Ce modèle est particulièrement économique : la forme bombée alliée à un ferraillage consomme moins de ciment (un ½ sac contre 3 sacs pour une dalle OMS) ; la forme bombée facilite le nettoyage et permet de poser la dalle sans fondations.

Ainsi, le taux d’équipement a nettement progressé, atteignant plus de 75% de familles équipées de latrines dans les localités où l’intervention s’est achevée. De même, plusieurs maçons locaux, formés à cette technique, disposent à présent d’une nouvelle expertise.

Inter Aide a mené des enquêtes qui montrent que les couvertures en assainissement se maintiennent sur le long terme, à la fois parce que les gens restent convaincus de l’importance de cet équipement et parce qu’ils ont pu réutiliser leur dalle pour une nouvelle latrine quand la première fosse s’est remplie[1].

Les zones ciblées par ce type de projets sont habitées par des populations très peu monétarisées et avec des connaissances en hygiène très faibles, ce qui justifie un appui important en termes de sensibilisation et d’accompagnement dans leur projet d’assainissement. Cependant, d’autres zones, bien que moins isolées et ayant un meilleur accès aux flux commerciaux, ont également des taux d’assainissement très faibles. Ceci est en grande partie lié à une absence d’offre technique adaptée, car les artisans proposent des modèles de latrine qui sont trop onéreux ou trop fragiles. Le modèle de la dalle bombée est inconnu du grand public et des artisans maçons. Or si elle était proposée, son coût serait accessible aux moyens économiques de la plupart de ces familles.

L’objet de ce programme, à caractère novateur, consisterait donc à structurer un réseau de maçons pour qu’ils proposent un service de construction de latrines adaptées, durables, et économiquement accessibles aux familles des zones rurales désenclavées.

En outre, cette démarche s’inscrit dans la stratégie nationale de l’Assainissement de la DINEPA (Direction régionale de l’Eau Potable et de l’Assainissement au sein du Ministère des Travaux Publics), qui vise l’éradication de la défécation à l’air libre à travers la responsabilisation des ménages, qui ont une obligation légale à se doter d’une latrine. Cette stratégie s’est longtemps focalisée sur la diffusion de messages d’hygiène et de responsabilisation de la population, en particulier à travers l’ACAT[2] (Approche Communautaire pour un Assainissement Total). Plusieurs constats ont conduit la DINEPA à considérer l’importance du développement de maçons professionnels et de filières privées auprès desquels les ménages puissent s’adresser. Elle prévoit la mise en place des « Maisons de l’Assainissement », service régional qui doit favoriser une offre de prestataires et proposer une expertise adaptée aux besoins de la population. Cependant les offices régionaux n’ont pas suffisamment de moyens pour mettre en place cette stratégie.

L’approche actuelle du projet vise donc à augmenter le taux de couverture de l’assainissement des zones ciblées, en facilitant l’émergence d’un marché de l’assainissement rural à travers 4 axes :

  1. FACILITATION SOCIALE : faire le lien avec des organisations ou des actions qui ont déjà mené des séances de sensibilisation à l’hygiène dans les zones ciblées et qui pourraient contribuer à la promotion des maçons, ou proposer le cas échéant un appui pour augmenter ces actions de sensibilisation (formation et accompagnement des acteurs locaux) ;
  2. FACILITATION TECHNIQUE (en lien avec le Responsable Appui Génie Civil d’Inter Aide en Haïti): renforcer les compétences des maçons, tant d’un point de vue technique que commercial, pour qu’ils puissent proposer différents types de dalles, et en particulier la dalle bombée ; faire le suivi des latrines réalisées ;
  3. FACILITATION COMMERCIALE : mettre en place une stratégie de marketing, à travers des démarchages commerciaux, la production de supports (vidéo, posters, catalogues…) et des actions (séances de présentation, visites domiciliaires) pour enclencher une demande du public cible auprès des maçons formés et faire le suivi des contrats de réalisation signés ;
  4. FACILITATION INSTITUTIONNELLE : poursuivre les échanges avec la DINEPA afin de valoriser les compétences des maçons et diffuser les modèles de latrine proposés.

Les zones ciblées sont aujourd’hui les localités se trouvant dans la 3ème section de Aguahedionde, dans la commune de Hinche. Des prospections sont à envisager pour cibler de nouvelles zones en parallèle.

S’agissant d’une méthode nouvelle, qui n’a pas encore été testée en Haïti par Inter Aide, la définition concrète des activités, des acteurs ou des lieux d’intervention peut changer en fonction de l’évolution du projet. Cette spécificité implique créativité, flexibilité, ouverture d’esprit et adaptation suivant les enseignements qui seront tirés au fur et à mesure du projet. L’enjeu principal aujourd’hui est d’aboutir à un mode opératoire adapté qui puisse être transposable sur d’autres zones rurales du pays.

MISSIONS

Les principales responsabilités du/de la Responsable seront les suivantes :

1) Développement, suivi des activités et évaluation des résultats :

  • Identifier des maçons à accompagner et évaluer sur quels aspects renforcer leurs capacités et comment structurer leur offre.
  • Définir une stratégie commerciale adaptée au public cible et des moyens pour évaluer son efficacité et sa pérennité.
  • Recruter des commerciaux et les former aux méthodes de marketing qui seront appliquées sur les zones ciblées.
  • Mettre en place des activités propices à stimuler une demande et susciter un intérêt : promotion via différents canaux, marketing, relais commerciaux (via des pistes telles que groupes de jeunes, comités, leaders, organismes de crédit, mise en réseau des artisans, société civile etc.)
  • Vérifier la qualité des prestations des maçons formés et apporter un appui technique et organisationnel, en lien avec le Responsable Appui Génie Civil d’Inter Aide.
  • Suivre l’évolution de la demande (nouveaux clients, contrats d’assainissement…).
  • Collaborer avec la DINEPA pour obtenir une validation des modèles de latrines utilisés et faciliter une certification des maçons formés.
  • Echanger et collaborer avec d’autres ONG pour que d’autres organisations, notamment celles sensibilisant les communautés via la méthode ACAT, puissent promouvoir les maçons.
  • Echanger et collaborer avec d’autres ONG intervenant dans la structuration de filières d’artisans de l’assainissement.
  • Donner régulièrement des informations à la DINEPA sur l’évolution des activités et faire une veille sur l’évolution de la régulation et des projets concernant l’assainissement.
  • Participer de manière large aux échanges dans le secteur de l’Assainissement et contribuer à la constitution de référentiels.
  • Produire des notes techniques et documents méthodologiques, formaliser les supports de formation et de sensibilisation.
  • Identifier d’autres zones à cibler pour ce projet, en priorité dans le département du Centre.
  • Mener des études permettant de catégoriser des populations par leur intérêt pour l’assainissement, leur capacité économique, leur acceptation des modèles proposés (dalle ronde ou autres).
  • Selon ces études, établir une gamme de modèles de latrines pouvant être proposées par les maçons.

2) Gestion du programme

  • Effectuer le suivi-évaluation du programme dans son ensemble (collecte de données, suivi et analyse des activités et des résultats quantitatifs et qualitatifs avec des indicateurs précis).
  • Gérer les ressources financières et matérielles du projet.
  • Gérer les aspects logistiques et administratifs du programme.
  • Etablir des rapports opérationnels et financiers réguliers pour le siège en France (rapports narratifs, comptabilité mensuelles et suivi des dépenses, demandes d’envois de fonds).
  • Représenter le projet auprès des autorités et organisations locales et nationales concernées, en coordination avec la responsable du relais administratif de Port-au-Prince.
  • Se coordonner avec les autres Responsables de projets, principalement ceux opérant sur les programmes Eau et Assainissement et plus spécifiquement avec le responsable Génie-civil, participant également au projet pour la formation technique des maçons.
  • Evaluer le besoin de recrutement et gérer les ressources humaines.
  • Contribuer, en coordination avec le chargé de capitalisation et les chefs du secteur Haïti, à la capitalisation et la valorisation des enseignements de cette approche innovante : rédaction de notes compilant les réflexions et les évolutions des aspects méthodologiques, synthèse des leçons tirées, réflexion sur les études à mener pour évaluer les résultats du développement d’un tel réseau d’artisans et de ses effets sur l’amélioration de l’assainissement.

PROFIL

  • Formation supérieure dans un domaine pertinent (développement rural, Eau & Assainissement, économie et/ou gestion d’entreprise, entreprenariat social…)
  • Première expérience professionnelle indispensable, dans un PED vivement souhaitée
  • Capacité à collaborer avec des institutions (écoute, diplomatie)
  • Intérêt pour l’étude des dynamiques communautaires et socio-culturelles
  • Facilités relationnelles et forte capacité de négociation
  • Organisation et rigueur, mobilité, goût pour le travail de terrain, pragmatisme, flexibilité, autonomie, ténacité et dynamisme
  • Capacité à vivre et travailler dans un environnement instable (contexte de crise politique)
  • Bonne condition physique (déplacements à pied dans un environnement montagneux parfois difficile)
  • Permis B indispensable et aptitude à conduire en 4×4 sur pistes de montagne
  • Compétences en génie civil serait un plus
  • Maîtrise du créole serait un plus

 

Poste ouvert à un contrat d’expatriation (VSI) ou à un contrat local haïtien

Poste à pourvoir courant décembre 2019

La sélection des dossiers se fera au fur et à mesure de leur réception

Merci d’envoyer dès à présent

C.V. + LM sous réf. « EHA/ASPAR »

à recrutement@interaide.org

les CV de plus de trois pages ne seront pas étudiés

[1] http://interaide.org/pratiques/content/enquete-de-2017-sur-la-reutilisation-des-dalles-bombees-equipant-les-latrines-construites-en

[2] https://docplayer.fr/37293269-Guide-du-facilitateur-acat-en-haiti.html